Sommet de la Francophonie – Participation de Jean Asselborn

Alors que la société luxembourgeoise est divisée sur la prévalence de la langue luxembourgeoise sur le français et l\'allemand (la pétition 698 « Lëtzebuerger Sprooch als 1. Amtssprooch an Nationalsprooch gesetzlech fir all Awunner zu Lëtzebuerg festzeleeën » soit « Le luxembourgeois comme première langue nationale » est opposée à la pétition 725 « NON » à la langue luxembourgeoise comme première langue officielle en matière administrative et judiciaire »), le Ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn a officiellement représenté le pays lors du XVIe Sommet de l\'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) qui se tenait à Antanarivo (Madagascar) les 26 et 27 novembre derniers.

 

Le Luxembourg est membre de l\'OIF depuis son origine en 1970. Si l\'organisation institutionnelle est récente, la francophonie, en tant que communauté informelle des locuteurs francophones est bien plus ancienne (création du terme par le géographe français Onésime Reclus vers 1880).

 

Et pour cause, en 2016 :
• Le français est la deuxième langue maternelle la plus parlée en Europe après l\'allemand et devant l\'anglais et c\'est la langue la plus apprise dans le monde : elle est en effet parlée par plus de 274 millions de personnes à travers le monde. Le terme « locuteurs » désigne en effet les personnes ayant le français comme langue officielle ou langue administrative.
• Le français est l\'une des six langues officielles de l\'Organisation des Nations Unies avec l\'anglais, l\'arabe, le chinois, le russe et l\'espagnol.
• Le français est également l\'une des trois langues de travail de l\'Union européenne avec l\'anglais et l\'allemand.

 

Les Etats membres de l\'OIF (84 Etats et gouvernements dont 58 membres et 26 observateurs) adhèrent également aux quatre missions fondamentales de la Francophonie, à savoir :
• Promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique
• Promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l\'Homme
• Appuyer l\'éducation, la formation, l\'enseignement supérieur et la recherche
• Développer la coopération au service du développement durable

 

Le Luxembourg, en tant que membre fondateur se doit donc de promouvoir non seulement la langue française, mais également la diversité culturelle et linguistique.

 

Le Luxembourg, pays au sein duquel le français est langue officielle aux côtés du luxembourgeois et de l\'allemand, où l\'on parle plusieurs langues usuelles et où coexistent plus de 150 nationalités différentes, est donc un digne représentant de cette diversité culturelle et linguistique.

 

Jean Asselborn l\'a d\'ailleurs affirmé dans son intervention lors de la 32e Conférence ministérielle de la Francophonie : « [...] Mon pays est très attaché à l\'Organisation internationale de la francophonie ; nous apprécions l\'esprit de coopération constructive qui y règne.
Nous apprécions également la possibilité qu\'elle nous donne d\'avoir cet échange franc mais bienveillant, en français qui plus est! [...] »

 

(Suite du discours ici).

 

 

Un bon départ pour le premier Estaminet des changeurs de monde ! Staminet fir Leit dei d\'Welt änneren

Le dimanche 19 juin, les « changeurs de monde » avaient rendez-vous au Café Interview pour un Estaminet sur les initiatives pour un monde plus juste et plus durable.

 

Les participants, qui s’étaient inscrits au préalable par Internet, ont été répartis sur quatre tables selon des thématiques différentes : « Alimentation et environnement », « Travail et libertés », « Education et loisirs » et « Société et relations humaines ».

 

Guidés par une équipe composée d’un modérateur et d’un rapporteur, ils ont été invités à échanger librement sur ces sujets pendant environ une heure. A l’issue de ce premier temps de discussion, chacun a pu poursuivre les échanges de façon informelle autour de quelques fruits, gâteaux et boissons. Pendant ce temps, les modérateurs et rapporteurs de chaque table ont relevé les idées principales sur des post-it et les ont ensuite présentées à l’assemblée.

 

Afin d’enrichir le débat, les organisateurs ont par la suite suggéré aux participants de signaler par une pastille de couleur les propositions qu’ils souhaitaient pouvoir évoquer tous groupes confondus pendant encore une demi-heure. Celles qui ont rassemblé le plus de suffrages étaient notamment la réduction du temps de travail pour libérer du temps pour des engagements bénévoles et civiques et celle du sens donné au métier que l’on exerce. 

 

Ce premier estaminet a été plébiscité par les participants qui sont d’ores et déjà très motivés pour réitérer cette expérience lors d’un prochain rendez-vous !

 

 

Plate – forme : migrations & intégration


APL, ASTI, ASTM, CARITAS, CCPL, CEFIS,
FAAL, FACVL, FAEL, FNCTTFEL, LCGB, OGB-L, SYPROLUX
Texte introductif aux entrevues
avec les
groupes parlementaires de la Chambre des Députés
Février – Mars 2012

Téléchargements

Luxembourg - Présidence du Conseil de l\'Union européenne

La Présidence du Conseil de l\'Union européenne au second semestre 2015 est la douzième exercée par le Luxembourg. Elle est la première qui se déroule sous les auspices du traité de Lisbonne qui a donné de nouvelles compétences à l\'Union et créé un nouvel équilibre institutionnel.

 

Une Union pour les citoyens

La Présidence luxembourgeoise a opté pour une approche ouverte:

  • être à l\'écoute des citoyens,
  • soutenir les entreprises,
  • coopérer avec les partenaires et les institutions pour agir dans l\'intérêt européen.

 

La mise à jour de l\'accord interinstitutionnel \"Mieux légiférer\" proposée par la Commission européenne permettra de formaliser les modalités d\'une meilleure coopération interinstitutionnelle qui devrait mener vers une législation de qualité prenant mieux en considération les intérêts et besoins des citoyens. La Présidence luxembourgeoise s\'investira donc pour faire avancer les négociations sur cet accord.

 

Le programme de la Présidence luxembourgeoise se place dans le contexte de la mise en œuvre du programme stratégique pour l\'Union à l\'ère du changement adopté par le Conseil européen des 26 et 27 juin 2014 qui reprend les principales priorités pour l\'Union européenne pour les cinq années à venir. Il tient également compte des orientations politiques du président de la Commission, du programme de travail annuel de la Commission et des travaux du Trio formé par l\'Italie, la Lettonie et le Luxembourg.  

 

Les priorités de la Présidence luxembourgeoise pour le second semestre 2015 se déclinent sur sept axes :

  • Libérer l\'investissement pour la croissance et l\'emploi
  • Approfondir la dimension sociale européenne
  • Gérer la migration, allier libertés, justice et sécurité
  • Rendre sa dynamique au marché intérieur en misant sur le numérique
  • Inscrire la compétitivité européenne dans un cadre global et transparent
  • Promouvoir une démarche de développement durable

Toutes les informations ici

Pour fêter le début de la présidence, un grand pique-nique est organisé !

 

 

Le CAI – un contrat qui accueille et qui intègre ?

Téléchargements

Cérémonie de remise des prix de l’Année européenne 2012

Bruxelles, 13 novembre 2012

 

La cérémonie de remise des prix de l\'Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle aura lieu le 13 novembre 2012 à Bruxelles.

Présidée par László Andor, commissaire européen chargé de l\'Emploi, des Affaires sociales et de l\'Inclusion, la cérémonie permettra de mettre en valeur des personnes et des initiatives remarquables apportant une contribution majeure à la promotion du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations. Le discours d\'ouverture sera prononcé par Lenia Samuel, conseillère hors classe et présidente du jury.

Les prix seront décernés dans six catégories : Entrepreneuriat social, Lieux de travail pour tous les âges, Vers des environnements adaptés aux personnes âgées,  generations@school, Concours \"Récits de vie\", Reportages sur le vieillissement et les relations intergénérationnelles.

Plus de 1300 dossiers de candidature, intéressants et variés et provenant de toute l\'Europe, ont été reçus. Dans chacune des catégories, les lauréats ont été choisis par un jury composé de représentants des institutions européennes et des principaux partenaires de l\'Année 2012. Une présélection avait été faite auparavant dans chaque pays par un jury national ; en tout, 190 représentants d\'organisations partenaires ont fait partie d\'un jury national.

Plusieurs représentants de haut niveau des institutions européennes, ainsi que des partenaires de l\'Année européenne 2012, des membres d\'organisations locales, régionales ou nationales, des universitaires et des journalistes, ont confirmé leur présence à la cérémonie.

Le nombre de places étant limité, nous vous conseillons de confirmer votre venue le plus tôt possible en cliquant ici.

La cérémonie se déroulera de 16 heures à 18 heures et sera suivie d\'une réception. Elle aura lieu dans le bâtiment Charlemagne (rue de la Loi 170, Bruxelles). Les inscriptions commenceront à 15 h 15 (veuillez arriver à l\'avance en raison des contrôles de sécurité).

 

 

Guimarães - Capitale Européenne de la Culture 2012

L\'APL, le Club Sénior \"Um Leschte Steiwer\" et la MA vous invitent à un voyage (du 24.09.2012 au 01.10.2012) qui nous fera découvrir les richesses d\'une grande partie du Portugal d\'où viennent beaucoup de compatriotes portugais, vivant au Luxembourg:

Guimarães, Capitale européenne de la Culture 2012 et berceau de la nation portugaise
Celorico de Basto, Centre du Vinho Verde
Porto, la ville fleurissante au Nord du Portugal
Barcelos, le lieu d\'origine du fameux coq portugais
Vila Nova de Gaia, les grandes caves du Vinho de Porto,
Braga, la ville des Sanctuaires au Nord du Portugal
Viano do Castelo, au bord de la mer avec ses forteresses

Places limitées!

 

Téléchargements

« Millefeuilles »: vivre ensemble autour des livres

Nous avons eu le 9 février 2012, à 20h au Centre Convict (5, avenue Marie Thérèse  Luxembourg) notre soirée littéraire \"Millefeuilles\" ayant comme thème \"La mer\"

Plus de 50 personnes ont participé à cette dynamique et contribuent ainsi à la réussite croissante de ce concept interculturel au Luxembourg. Vous êtes de plus en plus présents à nos soirées, et nous vous en remercions.

Prochaine date; 15 mars.

Pour plus d\'informations:

Organisation: MA, Iclupe, CCPL, AWM


Téléchargements

Assemblée générale de la Maison des Associations asbl

Le 31 mars 2011, à 17h, s\'est tenue au Hall Omnisports à Luxembourg-Gare, l\'Assemblée générale ordinaire de la Maison des Associations asbl (MA).


Tous les points prévus à l\'ordre du jour ont été approuvés à l\'unanimité.
Lors de cette Assemblée générale la MA a accueilli un nouveau membre. Il s\'agit de la Fédération des Associations Africaines du Luxembourg asbl (FAAL).


 
La MA est désormais composée des fédérations suivantes :


Amitié Portugal-Luxembourg asbl (APL)
Confédération de la Communauté Portugaise au Luxembourg asbl (CCPL)
Fédération des Associations Capverdiennes au Luxembourg asbl (FACVL)
Fédération des Associations d\'Espagnols du Luxembourg asbl (FAEL)
Fédération des Associations Africaines du Luxembourg asbl (FAAL).


Voici la composition du nouveau Conseil d\'administration de la MA :

Guy Reger (APL)
Pablo Sánchez (FAEL)
José Coimbra de Matos (CCPL)
João da Luz (FACVL)
David Foka (FAAL)
Juan Martin,(FAEL)
Roger Bambi (FAAL)
Anola Bracaj (APL)
Manuel Bento (CCPL)
Alcinda Lopes (FACVL)


Après l\'Assemblée générale, s\'est suivi le verre de l\'amitié offert gracieusement par la Ville du Luxembourg en présence de quelques uns de nos partenaires, amis et représentants des autorités dont Monsieur Paul Helminger, Bourgmestre de la Ville de Luxembourg.

Ce verre de l\'amitié a été précédé par une brève présentation multimédia de la Maison des Associations qui a rappelé l\'engagement de la MA en faveur des associations et de la cohésion sociale au Luxembourg à travers de multiples projets et en particulier Festivasion et tous ceux en relation avec les personnes âgées que nous voulons souligner ici.

L\'Entente des Fédérations a rencontré la Ministre de la Famille et de l\'Intégration

L\' « Entente des Fédérations » a rencontré
la Ministre de la Famille et de l\'Intégration le 1er février 2011

Le 1er février 2011, l\' « Entente des Fédérations » a rencontré la Ministre de la Famille et de l\'Intégration, Mme Marie-Josée Jacobs accompagnée par la Directrice de l\'Office Luxembourgeois de l\'Accueil et de l\'Intégration (OLAI), Mme Christiane Martin dans les locaux du Ministère de la Famille.
L\'« Entente des Fédérations » est composée des 5 fédérations ci-dessous :
- Amitié Portugal-Luxembourg - la fédération (APL)
- Confédération de la Communauté Portugaise au Luxembourg (CCPL)
- Fédération des Associations Africaines au Luxembourg (FAAL)
- Fédération des Associations Cap-Verdiennes au Luxembourg (FACVL)
- Fédération des Associations d\'Espagnols au Luxembourg (FAEL)

Lors de cette entrevue, les Fédérations susmentionnées ont passé en revue la situation actuelle des fédérations, les conditions de fonctionnement et l\'appui institutionnel, ceci en vue d\'une collaboration plus étroite avec le Ministère de la Famille et de l\'Intégration et avec l\'OLAI dans le cadre de la politique d\'intégration et du « Vivre Ensemble » au Luxembourg.

Les différents représentants fédératifs ont également présenté des propositions concrètes d\'un travail conjoint réalisé entre les 5 fédérations et des autres partenaires allant de la petite association locale à des grandes organisations luxembourgeoises.

Les présidents des fédérations ont exprimé leur souhait que les efforts facilitant l\'intégration et la citoyenneté, méritent un échange permanent avec tous les acteurs et qu\'il serait important que le Gouvernement luxembourgeois affecte davantage de moyens en infrastructures existantes et en personnel d\'encadrement et soutien pour les centaines de bénévoles présents sur tout le territoire et ceci pour garantir la cohésion sociale au Luxembourg.

Il a également été souligné l\'importance d\'un travail plus accru avec des associations et des organisations dites luxembourgeoises. La proximité géographique, la proximité culturelle et sociale permettant aux fédérations et aux associations de faire un travail à la base, dans une logique de subsidiarité permettant de contribuer à un enrichissement des échanges.

La délégation a vivement salué l\'initiative que l\'OLAI a lancée pour le CAPACITY BUILDING et a souhaité que ce travail puisse se développer à l\'avenir en impliquant davantage les fédérations et les associations. Par la même occasion elle a insisté pour que la démarche entreprise avec le cabinet d\'experts « MOUVENS » soit étendue aux associations de base.

A la sortie de cette rencontre constructive, les dirigeants fédératifs considèrent que la Ministre de la Famille reconnaît le travail des Fédérations et de leurs associations en matière d\'implication citoyenne allant dans les deux sens entre migrants et luxembourgeois. Il a été souligné que la Maison des Associations, bien qu\'étant une pièce importante du puzzle associatif existant - réunissant des projets communs - ne réduit pas l\'indépendance des différentes fédérations.
Avec un taux de migrants qui atteint presque 50% de la population au Luxembourg et sachant que le travail qui facilite la cohésion sociale implique tous les acteurs publics et privés, un concept qui est ancré dans une vision de durabilité doit être discuté, adapté et réalisé avec tous les acteurs au plus haut niveau.

Luxembourg, le 3 février 2011